• 408011_10151492332964731_615870143_n

  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Accueil
  • > QU’EST-CE QUE LE KARATÉ ?

QU’EST-CE QUE LE KARATÉ ?

Je peux réussir

Si tu te crois battu, tu le seras.
Si tu n’oses rien, tu n’obtiendras rien.
Si tu veux gagner, mais que tu t’en crois incapable,
Sois assuré que tu n’y arriveras point.
Si tu crois que tu vas perdre, tu as déjà perdu car,
En ce monde, on se rend compte
Que le succès dépend de notre état d’esprit
Et surtout de l’effort fourni.
Les batailles de la vie ne sont pas gagnées
Par les plus forts et les plus rapides
Mais par ceux qui croient en eux…
Et pensent toujours : je peux réussir !

 

Le Karaté est un art martial japonais qui consiste en l’utilisation de techniques à la fois offensives et défensives faisant appel à toutes les parties du corps : mains, pieds, etc…Il est porteur de plusieurs valeurs, rassemblées dans un code moral ,telles que le respect, le contrôle de soi, le courage ou encore la sincérité. Ces dernières font qu’il convient aussi bien aux adultes qu’aux enfants et sa pratique s’adapte parfaitement en fonction du niveau de chacun.


Tout le monde sait que le Karaté est un sport de combat au même titre que la boxe, le judo, le kendo, l’aïkido, le tækwondo, la lutte, etc. Il existe tellement de sports de combat qu’il est parfois difficile de les distinguer, de savoir lequel consiste en quoi.

On va donc tout remettre à plat, et présenter le Karaté.

Pour commencer, le mot karaté vient du japonais et signifie « main vide ». Le Karaté est donc une discipline de combat SANS ARMES. La tête, les épaules, les doigts, les avant-bras, les coudes, les mains (ouvertes et fermées), les genoux, les tibias, les pieds et les orteils sont autant d’armes naturelles utilisées par le karaté.

Le karaté consiste à donner des coups, mais pas seulement. On apprend également à esquiver, parer, balayer… Un entraînement de karaté se divise habituellement en trois grandes parties :

1. Kihon :

Alignés en quinconce, on suit les ordres du sensei. C’est absolument utile à l’apprentissage des techniques et de leur nom, en japonais bien sûr ! Il est hors de question que le sensei vous ordonne de faire un coup de poing au visage… Il vous commandera de faire un jun tsuki jodan.
Rassurez-vous, au début, le sensei dictera en bilingue, afin que tout le monde s’habitue … mais de toute façon, ce n’est pas difficile à retenir.

2. Kata :

Le kata est un combat contre un ou plusieurs adversaires imaginaires.
Le kata est habituellement moins apprécié, et considéré comme étant abstrait et rigide. Il faut l’apprendre rigoureusement, il n’y a pas de liberté.
Si l’on considère le kata réellement comme un combat, il retrouve alors tout son sens. Il faut imaginer que vous avez un adversaire déterminé en face de vous, ou plutôt que vous êtes entourés d’adversaires ! Les coups que vous portez doivent donc faire mouche. Les parades que vous effectuez ne sont donc pas juste un mouvement à l’envolée, ils doivent empêcher les coups des adversaires de vous toucher. De plus, il vous apprendra à effectuer les techniques dans toutes les directions.

3. Kumite :

Il s’agit habituellement de la partie préférée des karatékas : le combat ! C’est l’exercice le plus libre. Il met en pratique les techniques apprises au cours des kihons. Il  faut être assez rapide pour que les coups portent ou, au contraire, pour esquiver ou parer les coups de l’adversaire. En compétition, il existe des règles et tous les coups ne sont pas permis.

 

KIHON : c’est la technique de base, composée de coups de poing, de coups de pied, de blocages, de différents déplacements, le tout enchaîné avec détermination. Cet exercice permet au karatéka d’acquérir la vitesse, la puissance, l’équilibre et la stabilité.

KUMITE : ce sont les assauts conventionnels qui présentent un intérêt pédagogique particulier. La forme d’assaut la plus ancienne est IPPON KUMITE, c’est-à-dire la mise hors de combat avec une seule technique. Lors de KUMITE où l’attaquant et le défenseur sont désignés, TORI est l’attaquant et UKE le défenseur.

QU'EST-CE QUE LE KARATÉ ? kihon%20ippon%20kumiteKIHON IPPON KUMITE : c’est un assaut fondamental réalisé avec une attaque contrée par  une seule défense ou contre-attaque. Cet assaut est demandé au passage du 1er dan. TORI annonce son attaque à UKE, puis après un moment de concentration, exécute son assaut avec vitesse et détermination. UKE doit alors contrer cette attaque librement. UKE doit rester un instant sur sa technique de contre-attaque afin de bien la définir.

IPPON KUMITE : c’est un assaut identique au KIHON IPPON KUMITE mais les deux adversaires sont en garde MOTO DACHI, alors que pour le KIHON IPPON KUMITE, ils sont en HACHIJI DACHI.

UKE doit reprendre son MAAÏ (distance de sécurité) après avoir bien marqué sa technique. Cet assaut est demandé au passage du 2ème dan. JIYU IPPON KUMITE TORI et UKE sont désignés. Ils sont à trois mètres l’un de l’autre en position YOÏ. Après s’être salués, ils se mettent en garde et commencent le KUMITE. TORI doit alors chercher la meilleure opportunité pour attaquer et UKE, qui doit adapter la meilleure défense et la meilleure contre-attaque.

Le 1er Dan TORI effectue trois attaques annoncées. Le 2ème Dan TORI effectue 5 attaques en annonçant juste le niveau (Chudan, Jodan). Le 3ème Dan TORI effectue 5 attaques libres.

JIYU KUMITE : c’est un assaut libre et souple qui permet de juger de la capacité et de la maîtrise des combattants. Ce test est effectué aux 1er et 2ème dan.

BUNKAÏ KUMITE : C’est la démonstration, avec un partenaire, de techniques ou séquences d’un KATA. Cette exercice permet une meilleure compréhension du KATA.

  KATA : forme fondamentale, le KATA représente un combat dans ce qu’il y a de plus pur et de plus extrême. Ce travail s’effectue seul. L’objectif réside dans la maîtrise de la compréhension des enchaînements, la puissance, le rythme, la stabilité, le regard, la détermination, le tempo et enfin l’étiquette (cérémonial). Cet exercice est présenté à chaque passage de ceinture (KYU). Le KATA est la base constante du travail du Karatéka.

 ***

Le Karaté-do est un des plus dynamique de tous les arts martiaux Un karatéka bien entraîné est capable de coordonner parfaitement son corps et son esprit, ce qui lui permet de contrôler sa puissance physique à son gré. Cependant la force physique ne fait pas obligatoirement un bon Karatéka. Au contraire, c’est plutôt sa capacité à maîtriser et coordonner son corps et son esprit qui assure un bon niveau. C’est en développant cette capacité que même une personne de petite taille peut stopper et maîtriser un agresseur.

Le karaté peut-être défini comme une sorte d’auto-défense pratiquée à mains nues. Il consiste dans l’utilisation de techniques à la fois défensives et offensives qui font appel à toutes les parties du corps, lesquelles sont exploitées de façons optimales. La pratique du Karaté-do permet de gérer et de contrôler des situations critiques tout en restant maître de soi-même.

Elle est divisée en trois catégories principales : KIHON (Répétition de mouvements de bases et postures), KATA (Enchaînements de formes prédéfinies qui simulent des situations de combat), KUMITE (Combats).

Dans chaque catégorie, on donne au débutant des instructions de base jusqu’à ce que les techniques deviennent naturelles et spontanées. Au fur et à mesure de ses progrès techniques, l’élève progresse également physiquement et sa pratique renforce son endurance. A ce stade il s’intéresse de plus en plus aux KATA et leur complexité ainsi qu’à des formes plus dynamiques de KUMITE.

Lorsque l’élève, par une pratique assidue atteint le niveau de la ceinture noire, sa technique, sa résistance, la vitesse et la coordination de ses mouvements deviennent naturelles. C’est à ce niveau qu’un élève sérieux réalise qu’il commence juste son étude du Karaté-do.

L’objectif réel du Karaté-do consiste à atteindre ce que l’on appel en Japonais le BUDO, qui n’est autre que l’accomplissement de soi même.

Les valeurs du karaté-do sont nombreuses dans la vie d’un homme moderne. Au quotidien, nous avons tendance à oublier l’utilité de l’exercice physique et mental. La pratique du karaté fortifie le corps, développe la coordination. accélère les réflexes et augmente la vigueur. De plus une pratique assidue du karaté permet de développer sa confiance en soi et de renforcer sa mentalité. Le karaté-do n’est pas une fin en soi mais un moyen pour aboutir à cela. Cet art augmente la capacité et aiguise la coordination de l’esprit et du corps.

***

 

 

 

RUNNINGWRITER |
sportdefille |
halim soulimani |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Clermont foot auvergne
| • ★ • pOpinée De tImb...
| ecurie